PA GAY SM plan cul hard

Avec DOMIADDICT soumets-toi aux forces du male ! master dominateur rencontres entre mecs hard PLAN CUL BDSM dogtraining CBT bondage sneakers URO pisse domination soumission

pour ma fatma a la maison

Petite annonce postée par lioneetaloncho (43 ans, Toulouse) - Classé dans BeurGay et fans de jeunes arabes


lioneetaloncho (43 ans, Toulouse)

Rencontre lioneetaloncho

Age : 43 ans
Pays : France
Ville : Toulouse

Description :
je cherche un minet a mon service uniquemment minet pas de vieux gros molasson de musclor photo de toi au depart voila se que j'attend J'exige que quand tu me vois nu, tu te mettes aussitôt à genoux, devant moi, et que tu me donnes des preuves de ton absolu respect et de ta totale dévotion. Apprends à considérer mon sexe pour ce qu'il est : un objet précieux, dont ton mâle supérieur a l'insigne générosité de te faire l'offrande. Je récompenserai chaque fois ta vénération en te faisant don de ma semence. Mais, n'oublie pas, je ne le ferai qu'à la condition expresse que tu te montres toujours soumis, éduqué, obéissant. J'exige que désormais tu n'utilises plus ni parfum, ni eau de cologne, ni quelque déodorant que ce soit. Sache que quand je t'écrase la gueule contre ma queue, et que je la frotte de haut en bas, entre mes cuisses, sur mes couilles et sur mes poils pubiens, c'est parce que je veux t'imprégner de mon odeur, pour que mes phéromones pénètrent bien dans les pores de ton visage et demeurent en toi le plus longtemps possible. Tu dois en être fier, te réjouir d'avoir été ainsi marqué par mon sceau masculin, te sentir orgueilleux de posséder ma marque distinctive, celle qui témoigne que tu es à moi, que tu m'appartiens ! Comprends que cela te distingue des autres mecs, de tous ceux que tu croises dans la rue, et qui, dès le premier instant, sauront maintenant que tu n'es plus libre. De ton côté, en sachant que tu es ma "propriété", tu te sentiras dorénavant en sécurité et protégé. Mais, je te préviens, si tu te risques à m'être infidèle, tu en payeras le prix fort ! Chaque fois que je me vide dans ta bouche, ou ta gorge, réjouis-toi, parce qu'en le faisant je te décerne la meilleure récompense à laquelle tu puisses prétendre : c'est-à-dire la divine semence que contiennent mes bourses. C'est pourquoi, même si tu viens de sentir, au fond de ta gorge, le jaillissement de mes premiers jets de sperme, tu ne dois surtout pas t'interrompre, mais continuer à pomper, sucer, aspirer, avaler… jusqu'à ce que s'écoule de mon méat la dernière goutte de mon sperme. Puis, en signe de dévotion et de gratitude, tu donneras un baiser à chacun de mes testicules. Souviens-toi que j'aime – et que ça m'excite – te voir affamé de foutre et prêt à en avaler toujours davantage ! Ne t'avises surtout pas de profaner cette communion avec ton mâle. Elle est sacrée ! En avalant mon sperme, tu auras en toi mon essence, ce qui constitue la nature même de mon être. Aussi ne devras-tu ingérer aucun autre liquide – pas même de l'eau ! – jusqu'à ce que ta digestion soit entièrement terminée et que les sécrétions sexuelles de ton mâle soient totalement absorbées par ton métabolisme. Et si je me vide dans ton cul, tu feras la même chose : tu incorporeras peu à peu mon jus, comme si je venais de te féconder, afin que celui-ci disparaisse progressivement et se diffuse en toi. Tu devras en éprouver satisfaction, jouissance et bonheur. Il me suffira alors de caresser doucement ton ventre, pour me rendre compte que ma semence s'y trouve, qu'elle imprègne lentement tout ton corps. Des lavements réguliers et une toilette minutieuse de tout ton corps, notamment de tes parties intimes, feront à l'avenir partie de ton quotidien. Par ces attentions, tu démontreras à ton mâle ta volonté de te présenter à lui dans une hygiène parfaite, afin qu'il puisse jouir sans retenue et pleinement de ton corps. Le plaisir qu'il doit ressentir, en te possédant, doit être pour toi une péoccupation de tous les instants. En retour, son plaisir te remplira d'une rare félicité, qui justifiera ton obéissance. Si je te surprenais un jour en train de te toucher – ou pire de te masturber – outre la correction corporelle que je t'infligerai, et dont tu n'imagines même pas la violence – il n'est pas exclu que ton geste ne me conduise à procéder à ta castration. Mets-toi bien ça dans la tête : entre toi et moi, la seule bite qui existe, c'est la mienne, celle de ton homme. Il n'existe aucun autre organe génital mâle à ta portée. Il n'y a que que le mien ! Quand j'ouvre la braguette de mon jeans, et que je sors mon engin, non seulement tu dois dans l'instant le vénérer, mais ton cerveau et ta volonté doivent immédiatement cesser de fonctionner. Dis-toi bien que je peux baiser ton cerveau, si l'envie m'en traversait l'esprit. C'est quelque chose que tu dois savoir. Quand je te pénètre, aies toujours la délicatesse élémentaire de couvrir de ta main ta minuscule et ridicule petite verge, en la plaquant contre ton ventre et en la soustrayant ainsi à ma vue. Tu as la chance d'être blond et de n'avoir pratiquement pas de poils. Veille quand même à ce que tes cuisses, ton ventre, ton cul soient toujours glabres, totalement dépourvus du moindre duvet, qu'ils soient toujours lisses et doux comme la peau d'un enfant. Quand tu écraseras ta bite contre ton pubis, plaque-la bien, avant tout pour la faire dispaître, mais en même temps appuie deux doigts entre tes couilles, de manière à former comme les lèvres d'une vulve, et me donner l'illusion que tu me tends ta chatte… Il est pas impossible que je te mette un jour une ceinture de chasteté, une espèce de cage métallique, où j'enfermerai tes minuscules boules et ta quiquette de garçonnet, en t'affublant de cette façon d'une espèce de clitoris, prisonnier et en érection permanente. Je veux te voir toujours satisfait de me recevoir en toi, toujours poli et délicat. Je veux que tu entretiennes ton corps, en pratiquant un sport et toutes sortes d'exercices physiques. Si je te "féminise", à mon gré, c'est parce que cela est dans mon caractère et dans ma nature de mâle dominant, et que ces spécificités me poussent à te soumettre. Mais cela ne veut pas dire que tu dois être "efféminé" Tu n'es pas une gonzesse ! Alors n'essaye pas de ressembler à une nana, parce que ça me dégoûte !... Je te "féminise" pour que, comme ça me plait, tu me donnes le maximum de plaisir, car en réalité tu es ma pute ! Mais tu es aussi mon mec. N'oublie pas que je baise avec toutes les nanas que je veux, toutes les femmes qui me plaisent. Toi, tu n'es pas une femme, et tu ne dois pas rêver d'en être une. Si je t'ai choisi, que j'aime être avec toi, c'est parce que tu es un garçon normal, un mec ordinaire, comme les gars de ton âge. Mais un gars que j'ai su transformer et soumettre pour qu'il soit à mon seul et unique service, et qu'il devienne "ma propriété". N'oublie pas que si tu n'es pas capable de te retenir, et que tu éjacules sous mes yeux, je te giflerai sans retenue. Sache que je suis l'unique mâle qui peut avoir du jus dans ses couilles. En vérité, toi tu n'appartiens à aucun sexe particulier ; tu n'es qu'un de mes objets personnels. Certains jours, je t'utiliserai comme une poupée gonflable, dont je remplirai de semence tous les trous. Et surtout ne t'avise pas de t'en plaindre, car tu le regretterais amèrement. Ta bouche, ton petit cul, et tout le reste, n'ont été créés que pour me donner tout le plaisir dont j'ai besoin, et me sentir ainsi davantage dominant et supérieur à tous, à toi et tous les autres. Tu es la preuve vivante que j'existe! Tu es né grâce à moi et pour moi.Entraîne-toi avec tes doigts à stimuler ta rondelle et ta prostate, comme s'il s'agissait d'un vagin. Prépare tes muscles anaux pour qu'ils s'ouvrent bien au passage de ma queue et se resserrent quand elle ressort de ton cul. Exactement comme les lèvres de ta bouche, quand tu me suces. Très vite, tu vas apprendre à jouir à l'intérieur de toi, comme le font les gonzesses. Mais tu jouiras seulement quand je t'y autoriserai. Comme tu es jeune, tu ne pourras pas au début t'empêcher, quand je te baiserai, de mouiller, de laisser couler du liquide pré-séminal. Mais il faut qu'avec le temps tu apprennes à te contrôler et à cesser cette pseudo-éjaculation.tu dois à tout moment te sentir excité, désireux d'être possédé par ton mâle, comme une chienne en chaleur. Ta vie n'a aucune espèce de valeur. Tu n'as pas de volonté, sauf celle de satisfaire mes instincts. Je suis, en vérité, le seul sens de ta vie. j'attend ta reponse minet relle et de toulouse pour appartenance


Contacter lioneetaloncho

Utilisez le formulaire ci-dessous pour contacter lioneetaloncho !




Validez votre message

Pour envoyer le message à lioneetaloncho, vous devez confirmer votre majorité. Pour ce faire, vous devez cliquer sur le lien ci-dessous.


Je confirme être majeur


VIDEOS GAY HARD